Quelle est la durée de vie d'une abeille ? Quelles sont ses activités au cours de sa vie ?

Quelle est l'espérerance de vie d'une abeille ?

Je parle ici des abeilles ouvrières, qui représentent l’immense majorité des dizaines de milliers d’individus d’une colonie. Les cas de la reine et des mâles faux-bourdons sont totalement différents. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, la vie des reines et des mâles est loin d’être une partie de plaisir. J’en parlerai une autre fois.

Première phase de la vie d'une ouvrière : oeuf et larve

La première phase de la vie d’une abeille commence par un œuf, pondu par la reine au fond d’une alvéole de cire.

Au bout de 3 jours, l’œuf éclot et devient une larve minuscule qui est nourrie par la colonie avec un mélange de nectar, miel, pollen et gelée royale.

Au 8ème jour, la larve a largement grossi et occupe une bonne partie de la cellule. Les abeilles nourrices garnissent la cellule d’un stock de nourriture et operculent le haut de la cellule. C’est ce qu’on appelle le couvain fermé, en opposition au couvain ouvert avant le 8ème jour.

21 jours après la ponte, l’abeille ouvrière s’est transformée. Elle brise l’opercule et l’adulte naît.

Seconde phase : dans la ruche

Une fois sortie de sa cellule, la toute jeune abeille entame une nouvelle phase de vie. Elle reste dans la ruche pour nettoyer les cellules, nourrir les larves et s’occuper des autres abeilles. Au bout de quelques jours, ses glandes cirières se développent et elle peut participer à la construction des rayons de cire et à l’operculation du couvain.

Dernière phase : butineuse...

La troisième phase de vie commence à partir de 10 ou 15 jours, selon les besoins de la colonie. Les abeilles deviennent alors butineuses et sortent de la ruche en quête des ressources nécessaires, en particulier du nectar et du pollen. Mais aussi de l’eau pour l’alimentation des larves et la climatisation de la ruche et des résines végétales pour la fabrication de la propolis.

... et gardienne

Ce sont les butineuses qui assurent aussi le gardiennage de l’entrée de la ruche, grâce à une agressivité nettement supérieure. C’est pour cela qu’un apiculteur visite idéalement ses ruches par beau temps, quand les butineuses sont au travail dans les fleurs.

La durée de vie est variable

La durée de vie restante de l’abeille est alors proportionnelle au nombre d’heures de vol.

Une butineuse en pleine période de miellée sera très sollicitée et ne pourra récolter que pendant 2 ou 3 semaines avant de mourir. Sa durée de vie totale est alors seulement d’un mois.

C’est une durée de vie théorique qui ne prend pas en compte les accidents avec des parebrises, les maladies, les parasites ou les attaques de prédateurs.

Une abeille née en fin d’automne, vers octobre/novembre, n’aura pas ce travail de butinage et pourra vivre plus de 4 mois, et participer au redémarrage de la colonie, dès janvier/février.

A condition de vivre dans une ruche bien isolée, suffisamment populeuse, pour ne pas s’épuiser à chauffer la grappe d’abeilles au repos.

A condition aussi que la météo hivernale ne soit pas trop chaude. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, une météo hivernale trop clémente peut être catastrophique. Elle incite les butineuses à sortir inutilement en plein hiver, par définition sans ressource mellifère. Elle réduit leur durée de vie et donc le nombre d’ouvrières disponibles au moment critique du début de saison apicole, lorsque la reine reprend sa ponte.

L'importance des ressources mellifères

Les études montrent qu’une larve bien nourrie, en particulier avec du pollen riche en protéine et d’origine variée, donnera une abeille adulte en meilleure santé, avec une plus grande durée de vie.

On se rend compte alors de l’importance des ressources mellifères.

Importance à la fois en quantité, en qualité et en continu, pour faire naitre tout au long de l’année des abeilles en bonne santé.

Et importance des ressources en proximité, pour limiter les déplacements des butineuses, augmenter leur durée de vie et donc la quantité récoltée par individu.

Le risque de rupture de ponte

Cette compréhension de l’organisation de la colonie et de la courte durée de vie des abeilles montre aussi l’importance vitale d’avoir une production permanente de jeunes abeilles. La rupture de ponte est redoutée par tous les apiculteurs.

Elle se produit le plus souvent lorsque la reine ne trouve plus de cellule libre pour pondre, car tout l’espace est occupé par du miel.

Elle peut aussi se produire quand les conditions climatiques sont défavorables dans la durée ou que les abeilles butineuses ne trouvent plus de ressources pour assurer l’élevage des larves.

Une rupture de ponte peut entrainer la mort rapide d’une colonie qui était pourtant très vigoureuse quelques semaines auparavant.

Notez qu’il n’y a pas de caste chez l’abeille avec une distinction entre ouvrière et soldat comme chez les termites ou les fourmis. Le métier de l’abeille évolue au cours de sa courte vie, qui dure entre 1 et 6 mois.

J’espère que cette vidéo un peu plus longue vous a plu. N’hésitez pas à me donner votre avis et à liker. A bientôt pour une prochaine vidéo.

Des infos sur les abeilles

Voir la vidéo sur YouTube


Vidéos en rapport avec la catégorie Des infos sur les abeilles
Que faire si vous trouvez un essaim d'abeilles chez vous ?
Que faire si vous trouvez un essaim d'abeilles chez vous ?
Janvier 2024, les abeilles se réveillent
Janvier 2024, les abeilles se réveillent
Les abeilles aiment les fruits
Les abeilles aiment les fruits
Les abeilles ont besoin d'eau
Les abeilles ont besoin d'eau